Markus Rehm

Changer de point de vue

Une accolade de remerciements, des visages radieux, des voix pleines de joie. Markus accompagne l’enfant jusqu’à la porte. Il regarde avec fierté son « petit client » descendre les escaliers jusqu’à la voiture, guidé par la main de sa maman. Le prochain rendez-vous est fixé. Markus est orthoprothésiste.

Markus a beaucoup d’empathie pour ses patients. Il prend le temps de discuter de leurs objectifs et de leurs souhaits. C’est important pour lui que ses clients se sentent à l’aise et de tisser des liens personnels. Il n’y a pas de tabou entre eux. Il connait bien les problèmes liés à une amputation comme la peur ressentie par ses patients, puisqu’il l’a lui-même connue. En 2003, il a été amputé sous le genou de sa jambe droite, il n’avait alors que 14 ans.

Mon objectif : aider les autres à atteindre les leurs !

Outils en main, Markus s’agenouille devant sa cliente. Elle vient d’être équipée d’un genou bionique et aujourd’hui, il s’agit de l’ajuster. Il assemble les composants avec précaution et lui fait essayer. « Comment te sens-tu ?” demande-t-il. Il suit ses pas d’un œil critique et son regard acéré n’est pas entièrement satisfait. Quelques minutes plus tard, il acquiesce, il est content. Tous les deux sont très détendus, ils rient beaucoup, leurs échanges sont amicaux. Quand ils sont tous les deux satisfaits, il la raccompagne et ils se disent au revoir. Il lui fait un signe de la main alors qu’elle rejoint son taxi en toute sécurité.

Markus a des clients très variés. Que soient des enfants, des jeunes ou des plus âgés, il s’investit toujours à 100%. C’est pour lui une joie immense de leur rendre leur mobilité et de travailler avec eux pour atteindre des objectifs qui peuvent parfois paraître si lointains.

De retour à l’atelier, il y a des prothèses qui doivent être terminées. L’ambiance est bonne entre collègues, ils échangent des idées, discutent de leurs patients et s’enrichissent mutuellement de leurs expériences.

Les mains de Markus sont pleines de plâtre et la poussière danse dans l’air. Il veut terminer ce qu’il a à faire et sa journée est bien remplie mais c’est normal pour lui. Enfin il a terminé, c’est tout pour aujourd’hui. Il ne sera pas à l’atelier le reste de la semaine parce qu’il sera en compétition.

Il marche en direction de sa voiture avec, à la main, sa prothèse de sport qu’il vient de terminer. Le centre d’entraînement est en effervescence. Sur le chemin des vestiaires, il salue les visages familiers. Son coach est déjà arrivé et l’attend. Sa deuxième journée de travail commence : Markus est aussi un athlète professionnel.

Je peux vivre mes rêves

Concentration totale. Les yeux rivés sur le sol. Inspiration profonde. Son départ est explosif. Les pas précis de sa course raisonnent à travers le stade. La planche d’appel approche et, pendant quelques secondes, le silence.  La force de sa réception fait voler le sable dans toutes les directions. Regard interrogateur à son coach, mise au point, retour au niveau du départ. « Ce n’était pas bon, je peux faire mieux” : Markus est perfectionniste.

Un seul objectif en ligne de mire : battre son propre record du monde, gagner des médailles d’or et promouvoir le sujet de l’intégration auprès du grand public. Markus veut montrer au monde que des athlètes handicapés qui donnent le meilleur d’eux-mêmes peuvent rivaliser avec des athlètes valides.

Il passe d’une compétition à une autre. Dans le stade, dès que cet athlète exceptionnel entre en piste l’excitation est à son comble, l’impatience est palpable. Il entame son sprint, comme à l’entraînement. Concentration totale. Il saute. Il se rapproche toujours plus de son propre record du monde, sous les acclamations du public : Markus est un triple Champion Paralympique.

Il n’est toujours pas entièrement satisfait. Son acharnement le fait avancer. Il y a toujours du chemin à parcourir et il tire sa force et son enthousiasme de son travail. « Permettre aux gens de retrouver leur mobilité est mon plus grand défi ».

“Permettre aux gens de retrouver leur mobilité est mon plus grand défi”

Pour moi « Une vie sans limites » ça veut dire : « sauter plus loin » !

A 14 ans, il a dû apprendre à vivre différemment à la suite d’un grave accident. Passionné de wakeboard, une blessure l’a conduit à l’amputation de sa jambe droite, en dessous du genou. Très rapidement, il a entamé son parcours de rééducation et a repris le sport. Le wakeboard en tête. En 2005, deux ans seulement après son accident, il se classe second aux championnats Allemand des Jeunes.

Plus tard, il se prend de passion pour l’athlétisme. Aujourd’hui c’est le champion incontesté de sa catégorie en saut en longueur (T64). Bien que la liste de ses succès ne cesse de s’allonger, il essaye toujours de battre son propre record de 8,48m.

Markus a aussi une vie personnelle très active et il a besoin d’une prothèse qui puisse suivre son rythme de vie actif. Que ce soit dans les espaces restreints de l’atelier, pour courir entre ses rendez-vous ou pour les entraînements de musculation, la prothèse de pied Pro-Flex XC Torsion d’Össur s’adapte à ses challenges quotidiens. Pour ses activités sportives, il a travaillé en étroite collaboration avec Össur au développement d’une lame de saut en longueur de dernière génération, la lame de sport Cheetah Xpanse.

Markus est aussi très impliqué sur le sujet de l’intégration, que ce soit dans la vie ou dans le sport. Son rêve est que les athlètes handi-sport puissent un jour concourir avec les athlètes valides.